[Armée] Empire de Soonstahl : IV Bataillon du Hochland

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our Cookie Policy.

    The latest issue of the 9th Scroll is here! You can read all about it in the news.

    Our beta phase is finally over. Download The Ninth Age: Fantasy Battles, 2nd Edition now!

    And on December 24th, Father Chaos brought us... A brand new army book for Daemon Legions!

    • [Armée] Empire de Soonstahl : IV Bataillon du Hochland

      IV Bataillon du Hochland

      "A l'ombre des arbres"





      Bonjour à tous,

      Depuis le temps que je parcours les forums en tout genre, j'ai pu en voir des belles armées. Elles ont pour la plupart été une grande source de motivation et d'inspiration pour moi. Aujourd'hui, c'est à mon tour de participer et, pourquoi pas, inspirer d'autres hobbytistes !

      Après discussion avec notre nouveau modérateur, Fenrie, qui est venu m'encourager à poster mon armée ici, je franchis le pas. Vous l'avez peut être déjà vue sur le Warfo, mais sachant que beaucoup de membres ici n'y vont pas forcément, nous nous sommes dit qu'il serait quand même intéressant de la partager ici.

      Je vous présenterai donc mon armée au fur et à mesure, unité par unité, sachant que j'y insère toujours un bout de fluff avec, avec pour objectif de s'immerger au mieux dans l'ambiance que je souhaite retranscrire. J'ai commencé cette armée en 2007, et je la continue toujours aujourd'hui.
      Commençons donc avec le fluff général de la Province.

      La province du Hochland




      **********
      L'Hochland, petite province du Nord, à l'Et de Middenheim et au Nord de Talabheim, est une des régions de l'Empire les plus boisées, et a pour capitale Hergig, ou siège le Comte Electeur, Aldebrand Ludenhof. Le territoire est totalement recouvert de forêts, et les montagnes des Monts du Milieu bordent le Nord de la province, offrant une frontière et barrière naturelle très appréciable. Rurale et peu développée, ses habitants n'en sont pas moins robustes et fiers, ses armées expérimentées et endurcies. Le long fusil du Hochland fait la fierté de la province, puisque c'est celui-ci, entre autre, qui contribua à sa notoriété et à son prestige. Cette arme est particulièrement emblématique de l'Etat, puisque la majorité de ses habitants sont des chasseurs et trappeurs experts. La province entretient également les plus gros corps d'arquebusiers de tout l'Empire, et forme des tireurs d'exception. Elle fournit ainsi de gros contingents aux armées de l'Empire, qui apprécient particulièrement l’efficacité et l'expérience de ses troupes de tir. Mais le Hochland est aussi connu pour ses troupes d'archers et de chasseurs, ses escorteurs, et son zoo dans la capitale, regroupant plusieurs spécimens, notamment des griffons, la province appréciant ses derniers pour leurs talents innés de chasseurs.



      L'ennemi héréditaire reste sans surprise les Hommes-Bêtes : les forêts de l'empire en sont infestées. Les gobelins des forêts en font aussi partie, et plusieurs nids d'Arachnarocks sont souvent signalés au Comte. Régulièrement, les armées du Hochland organisent des battues pour déloger et chasser les monstres qui hantent les bois, et sont devenues expertes dans l'art de la guerre en milieu boisé, de la chasse, du pistage et des embuscades. Elles sécurisent aussi les nombreuses routes et fleuves qui traversent le territoire à travers la forêt, mais protègent aussi et surtout les îlots de civilisation que sont les villes, bourgs et villages, littéralement encerclés par les sombres bois. Il arrive parfois que les armées du Hochland, appelées à la hâte pour secourir un village, retrouvent ce dernier totalement vide de ses habitants, les maisons empêtrées dans d'immenses toiles d'araignées ou écrasées sous les traces d'immenses sabots. La tâche et les dangers sont innombrables. De cette province ne peut naître que des hommes solides et endurcis...

      **********
      Voilà pour les grandes lignes du fluff. J'adore cette province pour cela, mais aussi pour son schéma que l'on ne croise pas si souvent. Afin de coller au fluff et à la spécificité de la province, je me suis fixé un genre de cahier des charges pour l'armée :

      - Une armée entièrement professionnelle, pas de troupes irrégulières (flagellants, miliciens)
      - Beaucoup d'arquebusiers, pas d'arbalètes (ou peu), des longs fusils évidemment, des pistoliers, des chasseurs, des escorteurs ;- Pour les machines de guerre, peu d'armes en tir "tendu" (exemple : canon). Les tirs en cloche, comme les mortiers, sont beaucoup plus utilisés à cause de la configuration du terrain ;
      - Ces "restrictions" ne m'empêchent pas d'avoir des trucs exotiques qui ne se justifient pas par le fluff, comme un Hurricanum ou un tank à vapeur. Je suis pas dans cet extrême là non plus. Je joue ce qu'il me plait, et j'aime avoir des choix diversifiés.
      - Comme dis précédemment, c'est une armée avant tout de jeu. Tout est fait dans cette optique : plateaux, peinture plus ou moins rapide (pas 12h sur une fig), choix bisounours mais totalement assumés (ça m'arrive de gagner avec parfois... si si !). Vous ne verrez pas de full chevaliers+poulets (enfin, ça c'était surtout en V8 !). Ce n'est pas comme ça que je conçois une armée de l'empire, qui repose selon moi avant tout sur des gros régiments d'infanterie !


      Pour ce qui est du nombre de points, c'est pas facile à déterminer, ça dépend des héros, de leur équipement, etc. Mais disons que je suis environ à 15.000 points (ou environ 7.500 en V8). Les photos d'ensemble ci-dessous datent de 2015, beaucoup de choses ont été ajoutées depuis, j'en referai à l'avenir.













      Voilà pour les photos d'ensemble. Au prochain post, je commence la description détaillée pour chaque unité. Ne vous attendez pas à de la grande peinture non plus, c'est de la peinture d'armée. :)

      N'hésitez pas à commenter. Au plaisir de vous lire !

      Alex


      (PS : Joueurs du 9ème du côté de Bordeaux, contactez moi par mp si intéressés par une partie un jour )

      The post was edited 4 times, last by Alexbbr ().

    • Et bien ça fait plaisir de voir enfin cette armée arriver ici ! En tant que joueur Empire elle m'a tapé dans l'oeil depuis un moment et je suis très content que tu te décides à la poster ;) (comment çaje fais du favoritisme ? :rolleyes: ). La vision d'ensemble est très cohérente avec un héraldique qu'on voit peu souvent mais qui a son charme. Hate de voir le reste en détail !

      Local Moderator FR

      UN-FR Leader

      Lexicon-Team

      Translation-Team FR

    • très jolie armée, et très surpris par l'absence d'un seigneur sur autel. On voit tout de suite que tu n'as pas pris les meilleurs choix, mais la peinture compense largement. Si tu t'es en plus casser le crâne pour des questions de fluff avant de peindre chaque unité etc... j'imagine que tu as du y passer plusieurs jours, voir mois, juste a te raconter des histoires a toi même !! :)

      Hâte de voir la suite ^^
    • Salut à tous, merci beaucoup pour vos encouragements et excusez moi du délais de réponse, les "vacances" furent très chargées !

      Comme dit dans mon premier post, le but est de mettre à jour régulièrement ce post, donc à partir d'aujourd'hui, je m'y engage, en commençant à présenter les unités de manière détaillée.

      On va commencer avec la base, la vraie base, ce qui fait pour moi la véritable identité d'une armée impériale, j'ai nommé l'infanterie !


      Hallebardiers




      **********

      Les hallebardiers forment le cœur de toute armée impériale. Cette arme, économique et facile à entretenir, permet d’équiper rapidement des régiments. Au Hochland, un soldat sans qualification particulière doit faire dans un premier temps ses preuves au combat dans un régiment de hallebardier. Plusieurs capitaines, et même une poignée de généraux de la province, se sont engagés au début de leur carrière dans un tel régiment. L’infanterie de ligne au Hochland n’est pas aussi dénigrée qu’elle peut l’être dans les autres Etats. Alors que certains regardent les fantassins avec un certain dédain et un semblant de supériorité, les régiments de ligne de la province sont vus par tous comme une affectation respectable, et demandant un grand courage. Ce sont ainsi les troupes d’assaut du Hochland. Ils sont systématiquement présents lors des battues quotidiennes qui sont organisées, et se sont eux qui donnent l’assaut final contre les campements d’hommes bêtes ou de gobelins des forêts. La hallebarde est alors appréciée pour son grand pouvoir de perforation, et pour sa capacité à maintenir l’ennemi à distance : lorsque les hommes affrontent les tristement célèbres « flamboyantes », arachnides qui pullulent dans les forêts du Hochland, le venin mortel de ces dernières impose aux soldats de les maintenir et de les éliminer à distance.

      **********








      Du classique, la petite horde d’hallebardiers. Ce que j’aime beaucoup, c’est qu’elle est principalement faite avec de la récup. J’ai bidouillé un peu de tout pour monter les effectifs à 50 : il y a donc des lanciers et des arquebusiers monoblocs V6, des troupes régulières modulables V6, des fantassins V7, des miliciens V6, des servants d’artillerie V6. Au final, j’aime beaucoup le mélange que tout cela fait, même si la peinture est un peu viellote (mais quand on peint de la masse, il faut savoir faire un choix). En V9, je les trouve toujours utiles qu'en V8, en tout cas les ordres sont une véritable bénédiction. God bless 9th age team !


      Lanciers




      **********

      Alors que les armées du Hochland sont réputées pour être très mobiles, offensives et agressives, prenant les devants en cherchant le contact avec l’ennemi pour le prendre par surprise et de vitesse, ce n’est pas pour autant que la province n’emploie pas des troupes à vocation uniquement défensive. Les lanciers en sont le parfait exemple. A l’image de la Hallebarde, c’est une arme facile à produire en grand nombre, mais les soldats qui les manient sont mieux équipés que les troupes d’assaut d’hallebardiers. En effet, ils possèdent en plus de leur dotation de base un large bouclier rond couvrant la moitié de leurs corps. Leur entrainement est légèrement plus poussé que les autres troupes d’infanterie classique de corps à corps : en plus d’apprendre le maniement de leur arme, chaque soldat doit surtout apprendre à se mouvoir et à agir au sein d’une formation compacte qui, au combat, ne doit présenter aucune faille. Ainsi, chaque soldat couvre avec son bouclier son camarade qui se trouve à sa gauche, et présentent alors un véritable mur de bouclier face à l’ennemi. Ce dernier doit en plus faire face à plusieurs rangées de lances qui viennent se glisser entre les boucliers de chacun des hommes. En somme, les régiments de lanciers sont beaucoup moins souples que les régiments classiques d’infanteries d’assaut, et leurs flancs sont d’autant plus vulnérables. Mais ils sont particulièrement redoutables dans un choc frontal, créant une véritable zone de non droit et une interdiction de passage pour l’ennemi. Ces formations ne sonnent jamais le pas de charge, mais contrairement à une idée reçue, ne sont pas statiques. Au combat, les formations de lanciers avancent au pas cadencé vers l’ennemi au son des tambours et des chants des soldats, boucliers collés les uns aux autres et lances tirées en avant, bannière flottant au vent et ne rompant en aucun cas leur formation. Leur avancée résolue et implacable a aussi pour but d’impressionner l’ennemi. Il arrive d’ailleurs que les régiments de lanciers soient appelés à faire du maintien de l’ordre, les chefs militaires espérant alors que la simple vue de ces troupes disciplinées dispersera les plus récalcitrants sans répandre une seule goutte de sang. En campagne et au sein des armées du Hochland, les lanciers ont pour mission d’interdire le passage d’une zone stratégique du champ de bataille à l’ennemi, de protéger les unités vulnérables comme l’artillerie ou l’Etat-Major, et de tenir leur position coûte que coûte.

      **********










      Une unité que j’affectionne particulièrement : les unités types phalanges font partie de mes unités d’infanterie préférées. Pour les figurines, c’est très simple : 100% lanciers monoblocs V6. Mais malgré le fait qu’il n’y a que 4 modèles différents, avec les changements de tête, je trouve qu’ensemble ils ont une vraie cohésion. Ces figurines monoblocs sont parfaites pour représenter un régiment discipliné en formation serrée, les 3 premiers rangs ayant les lances abaissées, les 3 derniers rangs ayant les lances relevées. Comme les hallebardiers, la peinture est un peu vieillotte et mériterait des retouches mais... c'est pas pour maintenant ! Contrairement aux hallebardiers, cette horde était inutile en V8, mais en V9... avec le coup fatal, le perfo et les ordres, c'est plus pareil ! Je suis juste dégoutté qu'ils aient abaissé la taille d'unité de 60 à 50 ^^ ;(

      Voilà pour aujourd'hui, j'espère que ça vous a plus. La suite dans quelques jours avec d'autres unités de base !

      Bon jeu à tous !
    • Ha les hordes ! On peut dire ce qu'on veut dessus, c'est long à peindre, c'est ennuyeux à monter, c'est pas toujours utiles en jeu. Mais faut être honnête, qu'est ce que ça claque visuellement :applause:

      Je suis vraiment fan de l'unité d'hallebardiers, les différentes figs que tu as utilisé brisent la monotonie (super idée d'avoir recyclé les arquebusiers v6 qui rechargent) mais la peinture rend l'ensemble très cohérent et ça rend très bien. Pour trouver un petit défaut je vais pointer l'abscence de motif sur la bannière qui fait un peu vide mais je pinaille.

      Vivement la suite :thumbsup:

      Local Moderator FR

      UN-FR Leader

      Lexicon-Team

      Translation-Team FR

    • Superbe sujet et très belle armée bien fidèle à l'idée que je me fais d'une armée impériale digne de ce nom. Super présentation également (tu m'excuseras mais je comptais faire la même avec description des unités unes par unes à chaque fois pour mes armée et du coup ça peut faire plusieurs sujets bien complets pour présenter plusieurs armées aux nouveaux aussi je pense) !
      D'ailleurs est-ce que tu possèdes d'autres armées full peintes !

      Encore bravo et pressé d'avoir la suite !
      Mon blog figurines (HB, GDC, Gobs), sculptures, rapports de bataille, tournois, campagne : WaRampage
    • Salut à tous et merci à vous deux pour vos réponses !

      @ Fenrie : Tus as raison, ça vaut toujours la peine de sortir une horde, c'est tellement classe ! Tu as parfaitement raison pour la bannière, et d’ailleurs il y a quelques mois, conscient de cela, j'ai repris TOUTES mes bannières pour leur mettre un beau "IV" en lettre d'or. Je reprendrai de nouvelles photos !

      @ Brutal : Bienvenue sur mon sujet brutal (pour un homme bête ce pseudo te correspond bien !) et merci pour ton commentaire qui est très encourageant ! Je suivais ton armée d’hommes bêtes sanglante (et boueuse?) il y a quelques temps, que je trouve vraiment superbe. Et pourtant, les hommes bêtes sont nos ennemis héréditaires ! :D Aucun soucis pour ta présentation, avec plaisir même :thumbup: J'ai une autre armée peinte en effet, des O&G, d'à peu près la même taille, mais j'ai entrepris un gros travail de "restauration" dessus pour les mettre à jour avec mon niveau de peinture, mais ça traîne malheureusement...

      Voici la suite, et ça va sentir la poudre aujourd'hui, des arquebusiers !

      Arquebusiers




      **********
      Les arquebusiers forment le cœur des armées du Hochland. Arme de prédilection des chasseurs pour sa portée et son pouvoir de perforation important, son utilisation complexe demande cependant un entrainement poussé. C'est pourquoi on apprend dans la province le maniement de cette arme aux plus jeunes, afin qu'ils se familiarisent rapidement avec. Les plus talentueux rejoignent à leur majorité un des prestigieux régiment d'infanterie de ligne, et perfectionnent leur entrainement. On raconte que chacun de ses hommes, au bout de leur formation, peuvent atteindre une cible avec précision à plus de 200 pieds. Chaque section est commandée par un tireur d'élite, et manie l'arme qui fait la fierté du Hochland, le long fusil. Ils sont alors la terreur des chefs ennemis : embusqués n'importe où, maîtres du camouflages, ils peuvent atteindre mortellement leur cible à plusieurs centaines de pieds. Cette stratégie, consistant à abattre en priorité les chefs et meneurs ennemis pour semer la confusion et la panique dans leur rang, est très répandue au Hochland. Au combat et lorsque qu''ils n'organisent pas les battues quotidiennes pour nettoyer les forêts, les sections d'arquebusiers sont en première ligne. En tant que première vague d'infanterie, ils délivrent des salves d'arquebuses particulièrement meurtrières, et sont suivis par un assaut général d'infanterie de ligne.

      **********





      Une armée du hochland ne serait pas ce qu'elle est sans arquebusiers et longs fusils ! Donc une petite base de 40 est un minimum ! :P Tous avec option long fusil évidemment. La plupart sont issus des troupes plastiques V7, et une dizaine sont des monoblocs V6, avec juste de nouvelles arquebuses V7 beaucoup plus grosses que les originales (la différence est flagrante, regardez sur la dernière photo, à l'époque je n'avais pas encore changé leurs arquebuse). La peinture est encore vieillotte. Alors en jeu, comment dire... J'ai pas du en jouer depuis 10ans tellement ils étaient nuls :D Et là, une fois encore, merci le 9ème âge. Pourtant, même si ils sont redevenus jouables, je trouve qu'ils sont efficaces dans une seule configuration, en vétérans, et justement... les voici !


      Grognards


      Source : deviantart, "AKB8".


      **********
      Le Hochland forme des tireurs, et plus particulièrement des arquebusiers, d'exception. L'Empereur en personne vient souvent réquisitionner des régiments d'arquebusiers dans la province pour renforcer ses armées. Mais nuls n'égalent pourtant les célèbres grognards, hommes irascibles, tireurs émérites et endurcis par des années de guerre. Ils ont gagné leur surnom - qui est devenu par la suite leur appellation officielle - de leur faculté à se plaindre constamment et à remettre en question les ordres qui leur sont adressés. Toujours irrités, de mauvaise humeur et critiquant les divers choix stratégiques, ils n'en restent pas moins des soldats d'exception, aimés de la troupe et du commandement. Leur expérience et leur combativité est toujours la bienvenue, et leur présence inspire les hommes. Intégrés à la garde prétorienne depuis la création du Bataillon, ils forment la garde d'honneur du chef de bataillon, l'accompagnant partout. Ils disposent naturellement d'un équipement supérieur au reste de la troupe : on les distingue facilement avec leurs longues plumes vertes, leur armure laquée noire et dorée, ainsi que leur arquebuse à canon court. Ce modèle d'arquebuse est sans nul doute le plus performant, le plus recherché et le plus cher de tout l'Empire, crée entre autre grâce aux talents de chasse des Hochlandais. Maniées par des grognards, ces armes sont particulièrement meurtrières, réputées pour être extrêmement précises et de portée supérieure aux arquebuses conventionnelles. A l'instar du corps d'élite auquel ils appartiennent, ces tireurs d'élite sont utilisés en réserve, et peuvent combler par leurs salves précises une dangereuse brèche dans la ligne de bataille impériale...
      **********








      Voici donc mes fidèles grognards (référence et hommage historique évident à notre Empereur bien aimé). Même si j'avais déjà 40 arquebusiers, j'ai toujours voulu avoir les vieux arquebusiers métal, que j'ai toujours trouvé nettement plus beaux que les actuels plastiques (je les trouve un peu trop grossiers, des arquebuses énormes, et surtout, des uniformes "lisses" et plus style landsknecht que j'affectionne tant). Ils représentent donc l'option du général de campagne, qui permet de rendre une troupe de tireurs vétérans. Cela leur donne +1 en CT, ainsi qu'une armure légère. J'ai fait 5 parties en 9ème âge, et ils étaient 5 fois de sortie ! Je les adore. Avec un ingénieur et l'option pour donner des ordres, ils sont très efficaces.

      Cette troupe et donc constituée de 13 arquebusiers métal classiques, 1 escorteur métal pour le champion, 4 estaliens métal et 2 arquebusiers plastiques pour compléter. Je n'ai pas voulu me séparer des estaliens que je trouvais super classes. Alors, comme pour ceux en plastique, je leur ai rajouté des plumes pour qu'ils s'intègrent à l'unité (deuxième à gauche sur la photo ci-dessous). Je trouve aussi que les deux plastiques s'intègrent bien dans l'unité. Les avez vous remarqués du premier coup d’œil ?



      Pour la peinture, je me suis particulièrement appliqué, et j'espère que ça se voit ! :D Ils correspondent plus à mon niveau de peinture actuel, puisque ce sont les derniers peints. J''ai traité d'avantage les uniformes que sur le reste de mon armée. J'ai porté une attention toute particulière aux visages, et surtout, j'ai peint les yeux pour chaque gus, chose que je ne faisais avant que sur les personnages !


      Voilà pour aujourd'hui. Encore de la base pour la prochaine fois ! Et oui, ça fini pas ! :saint:
    • La vache Alex , je savais pas que tu avais une aussi grosse ... armée :thumbsup:
      Le rendu est très impressionnant 8o
      J'aime beaucoup aussi la présentation que tu fais unité par unité , ça représente beaucoup de travail , mais le résultat pour nous lecteurs est vraiment très plaisant :love:

      Bon courage pour la suite .

      M'enfin c'est pas avec ça que ta vraie armée va avancer hum :D

      @+
    • Salut béta, ravi de te voir ici ! Merci pour ton compliment sur ma grosse... armée :D

      Il faut croire que j'ai caché cette armée aux gueulards :saint: Mais je n'oublie pas mes goubz des forêts pour autant, rassure toi !

      La suite aujourd'hui, avec 30 épéistes et 15 chevaliers.

      Cuirassiers




      **********

      Malgré un terrain majoritairement défavorable à l’utilisation de la cavalerie, et qui plus est de la cavalerie lourde, la province entretient de tels régiments même si ils sont moins nombreux que dans les autres Etats, et ils possèdent un équipement légèrement réadapté et moins lourd que les Ordres de chevalerie classiques. On les reconnait généralement à la sobriété de leur armure et de leur équipement, beaucoup moins bariolés et extravagants que leurs homologues d'autres provinces, mais ce sont leurs casques caractéristiques qui les rendent rapidement reconnaissables, beaucoup moins lourds et plus aérés, et aussi leurs boucliers ronds typiques, plus légers, semblables à ceux des régiments de ligne. Véritables soldats professionnels ayant servis auparavant plusieurs années au sein d’escadrons de cavaleries légères, appartenant pour beaucoup à une certaine classe aisée, ces cavaliers ont appris à se familiariser à se mouvoir avec leurs montures et leur lourd équipement dans les forêts denses. Malgré des qualités évidentes dans ce domaine, les généraux évitent d’envoyer leurs cavaleries lourdes au cœur d’une forêt dense, rendant en plein combat leur force de frappe beaucoup plus limitée que sur un terrain dégagé. C’est pourquoi ils agissent de concert avec les escadrons de cavalerie légères qui, eux, attirent l’ennemi dans une clairière dégagée, où les cuirassiers placés jusque-là en embuscade surgissent soudainement en fondant férocement sur l’ennemi totalement pris au dépourvu. On donne alors à ces cavaliers la réputation de ne faire aucuns quartiers, même lorsqu’il ne s’agit pas de monstres, mais de « simples » brigands et autres bandes sans foi ni loi. Une fois lancés dans l’élan de leur charge, les cuirassiers ne s’arrêteront que lorsque tous leurs ennemis auront tous étés impitoyablement massacrés. A cette fougue et cette soif de combat se rajoute un code de l’honneur très strict et une volonté de se perfectionner constamment.

      **********




      Même si je suis un grand fan d'infanterie, j'aime aussi beaucoup les régiments de cavalerie lourde en soutient. Rien d'extraordinaire pour pour la conversion/peinture, je voulais juste trouver le juste milieu entre sobriété/pas ternes. La disposition de leurs lances bien alignées etc, c'est volontaire : c'est mon côté psyco-rigide sur les bords...et ça fait beaucoup plus ordonné/discipliné je trouve !
      En 9ème age, je ne sais pas trop quoi penser de cette unité. Je ne me vois pas les jouer autrement qu'avec l'option du grand maître (l'équivalent du cercle intérieur). Je regrette aussi grandement que l'on ai pas d'ordres pour la cavalerie. :( A tester d'avantage !



      Jeune Garde





      **********

      Dans l’organisation militaire des armées du Hochland, il existe dans chaque bataillon un corps spécialisé et d’élite, que l’on appelle la garde prétorienne. Cette dernière, en plus d’avoir comme mission principale de garantir la sécurité de l’Etat-Major et des personnalités qui y sont attachées, est aussi et surtout la dernière et troisième ligne d’infanterie, c’est à dire les réserves. Ils sont alors envoyés aux points les plus terribles de la bataille, dans l’espoir de porter un coup décisif et de renverser le cours du combat. Les soldats qui ont l’honneur d’en faire partie sont, très schématiquement, répartis en deux groupes distincts : les recrues et les vétérans. On appelle alors le premier groupe la Jeune Garde. Ces jeunes hommes, tous triés sur le volet, ont été choisis par le Commandant en chef du bataillon, en personne, et par le Capitaine en charge de la garde prétorienne. Ce sont les deux seules personnalités étant en mesure de faire rentrer un soldat dans le prestigieux corps d’élite. Ces futurs candidats à la Vieille Garde ont été alors choisis au sein même de la troupe, suite à plusieurs faits d’armes ou à une recommandation directe d’un de leur officier, et suivent une formation poussée en escrime. Impétueux, fougueux et prétentieux, ces jeunes combattants cherchent constamment à prouver leur valeur au combat. Pourtant, leur rôle au combat est très apprécié. Comprenant un effectif beaucoup plus réduit que l’infanterie de ligne classique, leur formation et leur équipement beaucoup plus léger leur permet ainsi de manœuvrer avec beaucoup plus de souplesse, et de protéger les flancs vulnérables des régiments d’hallebardiers ou de lanciers. Reconnaissables parmi tous grâce aux longues plumes qu’ils abordent fièrement, symbolisant leur statut, ils sont vus au sein de la troupe comme étant arrogants et orgueilleux. Le but ultime de ces jeunes hommes est de rejoindre plus tard l’élite du Bataillon, la Vieille Garde : au bout de 5ans passés au sein de la Jeune Garde, leur candidature est étudiée. Mais un petit nombre d’entre eux seulement parvient à survire à toutes ces années de combat, et avoir ainsi l’honneur de rejoindre les vétérans.

      **********









      Toutes les figs sont V7, sauf la bannière, qui est un joueur d’épée métal (j’adore cette bannière). Comme d’hab, j’ai essayé de leur trouver quelque chose pour les lier visuellement. Ici, ce fut les plumes (mais je dois encore les retaper, pour qu'elles soient comme celles des chevaliers). En détachement pour le 9ème âge, ils doivent être assez sympa, maintenant qu'on a des vraies règles de détachement, autant en profiter !

      On arrive à la fin des unités de base :) Bientôt les unités spéciales !

      The post was edited 1 time, last by Alexbbr ().

    • Et bien ça chôme pas par ici ! Quelques jours sans passer par la et déjà 4 nouvelles unités à commenter 8o

      Je ne vais pas m'attarder sur les arquebusiers et les épéistes v7, les figurines sont connues, la peinture est propre et renforce l'effet de masse, bref pas grand chose à redire :thumbup:

      Les arquebusiers oldschool par contre me plaisent vraiment. L'armure laqué leur va vraiment comme un gant et le mixte des différentes gammes est très bien : varié mais tout de même homogène. Les figurines n'ont pas pris une ride et je les trouve vraiment très classe (les modèles avec les casques types conquistador sont superbes).

      Bon les chevaliers c'est vraiment l'inverse. J'aimais déjà pas trop les figs pendant la v6 <X alors plus de 15 ans après je peux plus les voir en peinture (pouf pouf). Ton rendu est quand même bon, le choix des couleurs ainsi que les boucliers et les casques alternatifs améliorent le tout mais j'ai un peu de mal à être totalement objectif.

      J'attends les unités spéciales de pied ferme maintenant !

      Local Moderator FR

      UN-FR Leader

      Lexicon-Team

      Translation-Team FR

    • Salut à tous !

      Ah Fenrie, toujours aussi fidèle ! :thumbup: Les chevaliers, c'est une remarque récurrente, il faut avouer qu'en effet les figs ont très très mal vieilles (contrairement aux arquebusiers métal, par exemple). Même moi je ne suis pas un grand fan de ces figs. Je trouve cependant que pour jouer du chevaliers en nombre, en jouant sur l'effet de masse, ça passe. L'avantage est qu'on en trouve plein pas chers d'occaz. Peut être que mes chevaliers en choix spéciaux (je sais plus le nom en T9A) te plairont plus, ils ont été encore plus modifiés. Bref, j'ai toujours rêvé que GW nous sorte un nouveau kit, mais on en a même pas eu droit finalement... ;(
      Les arquebusiers niveau figurines c'est pas la même, on est d'accord :D D'ailleurs tu as choisi quelles figurines tu vas toi même utiliser pour représenter tes vétérans ? On en parlait sur le warfo, tu hésitais avec ceux de forge world il me semble. Je suis curieux de connaitre ton choix (et le résultat en photo quand ils seront peints!)

      Va pour la suite, on fini tranquillement les unités de base pour entamer les unités spéciales.

      Pisteurs


      Source : stephentrenkamp, http://stephentrenkamp.deviantart.com/


      **********

      Parfois confondus avec les célèbres chasseurs du Hochland, les pisteurs sont des troupes légères et rapides qui suivent constamment les armées pour les guider et qui, contrairement aux premiers, n'ont pas l'expérience, l'entrainement et le courage nécessaire pour vivre plusieurs semaines en forêt en totale autarcie. Reconnaissables à leurs longs manteaux et leurs bonnets faits en peaux et fourrures d'animaux, ces hommes rustres, vulgaires et associables n'en sont pas moins d'excellents guides de forêt et maîtrisent l'art du pistage à la perfection.Ce sont des experts du pistage, et peuvent retrouver une piste perdue simplement en suivant des traces invisibles à l’œil pour un néophyte. La plupart du temps, leurs proies sont des bandes d'Hommes bêtes et de gobelins des forêts, les pistant sur des lieux et guidant l'armée jusqu'à leurs campements pour pourvoir ensuite les annihiler. Parfois, ce sont aussi les traces d'hommes, de femmes et d'enfants enlevés qu'ils suivent pour tenter de les retrouver et les libérer, mais la fin dans ce genre de scénario est rarement heureuse et ils ne découvrent la plupart du temps que de macabres découvertes. Les hommes de troupe pensent que le caractère irascible de ces archers vient de là, et de toutes les horreurs qu'ils ont pu voir si souvent. Pourtant, ces hommes ont un talent inné pour la chasse, et sont capables de flairer une piste à partir d'indices insoupçonnables. Souvent accompagnés d'imposants molosses dressés pour chasser, ils ramènent très fréquemment du gros gibier à l'armée, ce qui les rend appréciés malgré leur humeur écrasante de tous les jours.

      **********






      Figs archers dernière génération, je les aime beaucoup (sculptés par les frères perry, alors forcément !). Je m'en reprendrai bien à l’occasion. :)

      Vieille Garde



      **********

      De toutes les affections possibles pour un fantassin, celle au sein d’un détachement de la Vieille Garde est de loin la plus prestigieuse et la plus honorifique. Ces vétérans au parcours exemplaire disposent du meilleur équipement possible, d’une meilleur solde et des meilleures rations. C’est pour la plupart de ses membres la consécration de plusieurs décennies de combat et de service pour la province. Les conditions d’accès pour rejoindre ces hommes hors normes sont très restrictives : en plus d’avoir passé au moins 5ans au sein de la jeune garde, il faut avoir au moins 3 campagnes à son actif, avoir été cité pour bravoure, et mesurer au minimum 1mètre 75. Une fois intégrés, chacun de ces hommes jure solennellement de ne jamais tourner le dos à l’ennemi, et à ne jamais salir leur drapeau. Pour de tels actes, la sentence est sans appel : le peloton d’exécution. Mais en plusieurs siècles d’existence, aucune mesure de la sorte ne fut prise, et aucun serment ne fut jamais rompu. Surnommés amoureusement « les bucherons » par les soldats, ces hommes ont rangés leur fougue et leur impétuosité d’antan pour devenir des combattants d’élite respectés, très expérimentés, téméraires et redoutables. Ils troquent aussi leur équipement léger contre une lourde armure de plate, et une impressionnante épée à deux mains. Au combat, ils sont uniquement utilisés en tant de réserve d’infanterie. Les généraux du Hochland sont d’ailleurs particulièrement réticents à les envoyer en soutient, et préfèrent les utiliser en cas de nécessité absolue. Mais leur intervention est la plupart du temps décisive, et renverse le cours d’une bataille : ils enfoncent les lignes ennemies en plein cœur, et inspirent de par leur exemple tous les soldats en leur donnant le courage de continuer à se battre.

      **********








      J’aime beaucoup les joueurs d’épée, surtout les figs métal V6 que je trouvais magnifiques (et qui elles, avaient de VRAIES armures de plate). Le régiment est composé de 25 figs métal V6, et 10 V7 plastiques. Ces dernières sont pas mal et s’intègrent plutôt bien je trouve. A vous de me dire !
      Le 9ème âge leur a apporté un incroyable coup de jeune. J'ai eu l’occasion de les jouer plusieurs fois, ils sont redoutables. Mais à l'image de toute notre armée, tout est question de synergie. Seuls ils sont corrects, avec un prêtre pour la haine et un maréchal/capitaine pour les ordres, c'est du lourd. Attaque sur 3 rangs à force 6 et relance pour toucher... par exemple ! (sans compter les bonus des charrettes...)

      Ils ont été repeints récemment, je vous laisse juger par vous même le changement, avec une photo de comment ils étaient avant :



      Gros ravalement de façade ! J'ai refait dons les armures, noires et dorées, signe de l'élite dans l'armée et l'appartenance à la garde prétorienne. J'ai refait les plumes, éclairci les vêtements, fait les yeux, les parchemins, bref pratiquement tout y est passé au final ! Vous pouvez voir sur la bannière un "IV", j'en ai profité pour en mettre sur chaque bannière. Ça fait moins vide même si c'est simpliste !

      A la prochaine ! :)

      The post was edited 1 time, last by Alexbbr ().

    • Alexbbr wrote:

      Gros ravalement de façade !
      Et bien c'est rien de le dire :thumbup: Ils ont enfin la peinture assortie à leur statut de troupe d'élite ! Les détails ressortent bien mieux maintenant et les armures noires lacquées c'est toujours efficace (en plus ça fait le rappel avec les arquebusiers vétérans). Les figurines v6 étaient à mon sens bien plus jolies que les v8 (j'en attends d'ailleurs une 20aine de plus pour finir mon régiment) du coup je plussoie ton choix.

      Les archers sont très sympa aussi, on ressent bien le côté sauvage de ces types ! Si tu en reprends une fournée n'hésites pas à les mixer avec la boite de militiens, ça te fera des poses différentes et on connait tous les options de personnalisation de cette boite :)

      Alexbbr wrote:

      Les arquebusiers niveau figurines c'est pas la même, on est d'accord D'ailleurs tu as choisi quelles figurines tu vas toi même utiliser pour représenter tes vétérans ? On en parlait sur le warfo, tu hésitais avec ceux de forge world il me semble. Je suis curieux de connaitre ton choix (et le résultat en photo quand ils seront peints!)
      Je me suis un peu dispersé ces derniers temps côté modélisme (2 projets encore vagues mais qui m'ont quand même pris du temps) du coup vu que je ne joue pas d'arquebusiers dans ma liste récente, je les ai un peu mis de côté mais je pense partir sur ceux de Forgeworld (leur pose genoux à terre me plait beaucoup). Le dragon carmin et Elspeth von Drakken me font de l'oeil aussi, je finirai bien par craquer et commander le tout :D

      Local Moderator FR

      UN-FR Leader

      Lexicon-Team

      Translation-Team FR

    • Salut à tous ! Merci encore pour vos retours. :)

      @ Fenrie : Bonne idée pour les arquebisers forge world. Mais la V1.2 nous a enlevé nos chers vétérans... Je suis comment dire, tellement dégoûté ? ;(

      @ LGH : Merci l'ami ! (tu as gagné un nouvel abonné sur ta chaine !)

      @ B.R.U.T.A.L : Exactement, ils sont aps là pour enfiler des perles. :thumbsup: Tu n'es pas le premier à mentionner le saint empire romain germanique pour mon armée, et tu as raison, je m'en inspire très largement, étant donné que l'Empire est très typé renaissance.

      La suite aujourd'hui, avec un peu d'artillerie.


      Mortiers

      **********

      La configuration du terrain si particulière au Hochland impose aux armées de s’adapter constamment. Les forces de la province ont ainsi depuis des décennies de combat appris à se battre en terrain très accidenté et boisé, et à utiliser un équipement adéquat. Le mortier en est un très bon exemple, et les Hochlanders en font une utilisation massive. Principalement utilisé en soutient de l’infanterie, et toujours par batteries de 3 pièces, son tir en cloche permet d’atteindre des cibles qui seraient autrement à couvert des arbres. Un assaut d’infanterie en forêt pour déloger un ennemi est toujours précédé par un feu soutenu des mortiers, et ses effets sont dévastateurs. En plus de décimer l’infanterie ennemie à l’aide de boulets creux, répandant des éclats en tous sens, les tirs font tomber les arbres, cassent les branches les plus lourdes et retournent la terre sur les infortunées cibles. La panique gagne rapidement leurs rangs, et l’assaut d’infanterie qui en suit vient achever la bête blessée. Des munitions à haute teneur incendiaire sont aussi souvent utilisées. C’est un sujet fâcheux et quelque peu tabou pour les généraux Hochlanders, car ils sont souvent responsables de terribles feux de forêt (cf fluff plus bas : feux de forêt au Hochland). Pourtant, leur efficacité est incontestable, le feu délogeant rapidement tous les monstres se terrant dans les sombres bois. Enfin, chaque pièce est constituée de 3 servants, commandée la plupart du temps par un vétéran d’infanterie las et fatigué de décennies de combat. Aussi surprenant que cela puisse paraître, mais comparé à ce qu’une vie de fantassin représente, une affectation à une pièce d’artillerie est souvent vue comme une affectation « facile » et « tranquille », et les servants reçoivent ainsi souvent les quolibets amicaux de leurs camarades d’infanterie. Pourtant, ceux qui servent ces pièces ont reçu une formation très poussée, car le maniement des munitions demande une grande rigueur et une grande prudence : un faux geste peut être fatal. Ces armes font ainsi partie intégrante de la stratégie des armées du Hochland, et sont particulièrement appréciées.

      **********








      J'adore les mortiers. Demandez à mes adversaires, je ne sors jamais sans ! Et je les jouais déjà en V6, en V7, et même en V8 quand ils étaient bien pourris avec de la force 2. Avec le 9ème âge ils ne font plus rigoler du tout. Avec la V1.2, plus de gabarits. Bon. Limite ça les rend encore plus performants qu'avant. Ok, je comprend parfaitement le soucis de simplification, toussa, toussa. Mais je m'amusais bien avec grosses galettes moi. :P J’ai mis mon artillerie sur des socles, toujours dans un soucis pratique déjà, mais aussi parce que je pouvais me faire plaisir en ajoutant des accessoires, et en tentant pour chacune de raconter une histoire. J’en ai aussi profité pour mettre des figs d’ingénieur dessus, qui sont vraiment belles, et qu’on n’utilise pas en grand nombre.


      Canons



      **********

      Les canons, contrairement aux mortiers, sont des armes peu appréciées dans la province. En effet, leur tir tendu est pour la plupart du temps inefficace dans un terrain dense et boisé, et leur ligne de mire est systématiquement gênée par la végétation. Pourtant, dans certaines situations particulières, ces pièces peuvent être indispensables. C’est pourquoi la province entretient un certain nombre de batteries, constituées de 2 canons chacune. On en trouve dans toutes les grandes villes au sommet des tours, en alertes jours et nuits, scrutant au loin l’horizon. Elles accompagnent aussi parfois les armées en campagne. Leur précision est alors particulièrement appréciée pour abattre des cibles telles que des Cygors, des Arachnarock, ou des groupes de géants ou de minotaures en maraude. Lorsque leur coup au but est confirmé, les servants n’attendent pas pour inscrire sur le canon une barre supplémentaire, symbolisant chacune un tir réussi contre un monstre de taille. On raconte que sur certaines des plus vieilles pièces de canons de la province, il n’y a plus de place sur le fût pour rajouter un simple trait. Il existe alors une franche rivalité entre les servants de canons de différentes pièces : les uns souhaitant toujours dépasser les autres.

      **********







      Les canons, contrairement aux mortiers, je n'ai jamais aimé les jouer. Pour plusieurs raisons. Déjà parce que tout le monde jouait ça, et ensuite parce que j'ai toujours trouvé les règles trop fortes et peu réalistes. Le 9ème âge l'a bien nerfé mais il reste quand même assez puissant. Quoi qu’il en soit, j’aime bien mes figs de canons, et comme les mortiers, j’ai essayé pour chacune de raconter une histoire. On voit peut être pas très bien sur les photos, mais j'ai noirci les bouches des canons, je trouve que ça a son petit effet.

      Comme d'hab pas de la grande peinture mais pour du jeu ça fera l'affaire !

      Sinon, j'ai pris le temps de bien étudier la V1.2. En toute honnêteté, ma première impression est plutôt mitigée. Concernant le fait qu'il s'agit d'une des version la plus équilibrée encore vue à ce jour, ça je n'en ai aucun doute. L'équipe du 9ème âge fait un boulot formidable. Mais à force de trop de restrictions, on perd une des grandes richesse du jeu selon moi, la liberté. Beaucoup de listes à thème ne sont plus possibles aujourd'hui. Je trouve ça dommage, mais ça n'engage que moi évidemment.

      La suite bientôt avec un peu de cavalerie légère. :)

      The post was edited 6 times, last by Alexbbr ().

    • Et bien, ça fait longtemps. Voici la suite avec les fameux "reiters" maintenant.

      -----------------------------------

      Pistoliers




      **********

      Les pistoliers du Hochland sont de jeunes soldats récemment engagés, doués en équitation et désireux de faire leurs preuves. Ne bénéficiant pas encore de l’expérience de leurs aïeux, ils assument le rôle cependant primordial d’estafette, permettant aux armées de communiquer entre elles ou avec les villes. Lorsqu’une menace est détectée, les pistoliers sont immédiatement envoyés chercher du secours, et ne s’arrêtent pas de chevaucher tant qu’ils n’ont pas porté leur message à destination. Empruntant généralement les principales voies de communication, ils n’hésitent pas parfois à couper à travers bois pour raccourcir leurs parcours, prenant les plus grands risques. Le courage de ces jeunes hommes a à de nombreuses reprises permis de sauver des villages isolés attaqués, ou d’empêcher une débâcle. Disposant d’un équipement léger, ils sont équipés de plusieurs paires de pistolet, leur permettant de se défendre et d’amener leur dépêche à destination. Au combat, ils sont utilisés conjointement avec la cavalerie lourde, harcelant constamment l’ennemi pour attirer ce dernier en terrain découvert, le mettant ainsi à la merci de cuirassiers placés en embuscade.

      **********





      C'est une superbe unité en 9ème âge. Le retour de leur règle "fusillade" de la V6 est une excellente chose, et le rend à novueau très utiles!


      Patrouilleurs



      **********

      Alors que la province du Hochland est connue pour ses chasseurs et ses longs fusils, elle l’est aussi pour ses célèbres patrouilleurs, cavaliers émérites, vétérans et experts en arme à poudre noire. Ils sont pour la plupart issus des régiments d’arquebusiers, après avoir été remarqués par leurs officiers pour leur grand rigueur et précision. Equipés de puissantes arquebuses à répétition, ils entretiennent une véritable réputation de baroudeurs au sein de la troupe, en portant sur eux en plus de leur arme principale un impressionnant arsenal, prêts à faire face à n’importe quelle situation. Ces hommes tirent leur nom de leur principale mission, qui consiste à patrouiller constamment sur les vieilles routes et chemins qui lient les fortins, villes et bourgs entre eux. La sécurité de ces axes de communication est primordiale : si une seule venait à tomber entre les mains de bandits, tribus hommes bête ou autre monstruosité, plusieurs localités pourraient se retrouver totalement isolées, privées d’approvisionnement et de tout contact avec la civilisation pendant plusieurs jours, et être ainsi à la merci des attaques, encerclées par les sombres bois. Pour éviter cela, les patrouilleurs, qui connaissent le moindre chemin de terre de la province, se relayent et se répartissent des secteurs pour assurer une présence permanente, rassurante et dissuasive, sur ces voies de communication. Ils assurent aussi les escortes de convois, de ravitaillement ou militaire. On dit que ce sont toujours les premiers au combat : lorsque les armées sont appelées en urgence, les patrouilleurs, audacieux et téméraires, galopent à bride abattue au-devant de l’armée pour rejoindre au plus vite la zone de combat, et délivrer des tirs de barrage meurtriers dans un fracas assourdissant.

      **********






      Un peu moins évidents à jouer que les pistoliers. Mais 30 tirs force 4 perforants (avec par exemple le sort du domaine de la divination qui leur fait relancer les touches ratées), ça fait mal et ça peut surprendre !

      Mine de rien on arrive à la fin des unités spéciales. :)

      A la prochaine !